AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Invité tu veux nous aider à travailler et à développer le forum, poste ta candidature pour le recrutement: http://daftworld.1fr1.net/recrutement-f11/ Codeur ou modérateur vous êtes la bienvenue!
Les recrutements se finissent le 11 septembre!

Partagez | 
 

 Biographie Daft Punk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daftworld
Admin
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 17/08/2010

MessageSujet: Biographie Daft Punk   Mer 18 Aoû - 18:00

DARLIN' la naissance du groupe

Thomas a joué du piano dès l' âge de cinq ans grâce à ses parents, quant à guy-man ( pour les intimes) il a commencer à jouer de la guitare vers 17 ans et commencent a faire de la musique ensemble et plus exactement du rock car ils sortaient pas mal à l'époque dans les concerts de rock de 1990/91 à l'espace Hormano et l' Elysée-Montmartre. C 'était la période INDIE-POP, NOISY-POP.
ils montèrent en 1992 un groupe NOISY POP baptisé DARLIN' en référence à un morceau des BEACH BOYS ( un groupe américain) et PHIL SPECTOR qui influenca les adolescents. ils sont rejoint par Laurent Broncowitz ( de son vrai nom laurent mazzalai ce troisième laron recruté par petite annonce à la DANCETERRIA: " GUY-MANUEL cherche garçon ou fille pour jouer guitare dans groupe" ) dit Branco, futur guitariste du groupe PHOENIX, Cédric Hervet qui joue de la basse ainsi que par Jess du futur groupe JESS ET CRABE qui aidera à la batterie pour seulement 2 concerts. Ils enregistrèrent leurs premières pièce en 1992 . Que l' on retrouve au début de l'année 93 sur un double 45 tours avec deux titres de DARLIN' : DARLIN' et CINDY SO LOUD (demo) qui figure sur SHIMMIES IN SUPER 8, une compilation qui sort sous le label STEREOLAB avec entre autre HUGGY BEAR, COLM STEREOLAB qui n'excedera pas les 1000 exemplaires. La maison de disque DUOPHONIC édite la compilation, dont les compositions étaient assez douces supposément influencés par les BEACH BOYS.

L' echec de DARLIN'

Mais la concurrence est dure puisque le groupe NIRVANA fait un carton dans les cours d' école. Thomas s'occupe lui-même de distribuer le disque avec le manager Daniel Dauxerre alors vendeur au magasin de disque ROUGH TRADE, succursale parisienne du célèbre et mythique magasin londonien. Daniel et Thomas envoient une copie du 45 tours à l' hebdomadaire Anglais musicale de référence: le NME ( new musica express) mais l'avis des critiques rock du journal est plutôt sévère et moqueur, il qualifie le style de DARLIN' de DAFT PUNK ( punk miteux) tandis que la critique du magasine MELADY MAKER décrit leur effort en tant que " a bunch of daft punk" ( ce qui signifie en gros de la crotte...).
Le groupe se remet donc en question et se disloque aprés leur premier echec. Thomas et Guy-man déçus par cet acceuil mais ne lachant pas le morceau allèrent jusqu'à se nommer par cette insulte changeant le nom du groupe en DAFT PUNK.
Le duo persiste et découvre que le public rock est endormi.Ils se faisaient chié dans les concerts de rock mais dans la charniere MANCHESTER avec l'arrivé de l'electronique dans cette musique les a fait parvenir jusqu'ou ils sont aujourd'hui... Ils essayaient d'aller dans les boites, d'abord à la locomotive mais ils se faisaient jeter, ils n'ont jamais été trop fort à l'entrée des club même plus tard quand ils essayaient de rencontrer les DJ au QUEEN ou au PALACE.

Une renaissance musicale

Fin 92 ils ont commencé à trainer dans les raves au transmusical ou sur le toit de beaubourg. Dans ce minuscule milieu ou tout le monde se connaissait, c'était pour eux tout neuf mais les autres qui étaient la depuis quelques années avaient déjà la nostalgie. Ce qui les a secoué c'était cette volonté des musique de rendre les gens heureux, cette envie de faire la fête de bouger, c'était positif alors qu'au dernier concert de rock auquel ils sont allés ( à part PRIMAL SCEAM ou DINOSAUR JR) on se serait cru à un enterrement. Très vite en les écoutant en soirée ils se sont rendu compte qu'ils arriveraient eux aussi à faire des morceaux pour faire danser les gens, qu'ils parviendraient plus facilement à exprimer ce qu'ils voulaient avec ses outils qu'avec un groupe de rock...
C'est à 17 ans que Thomas Bangalter et Guy- Manuel de Homen Christo vont basculer au niveau musical avec la Danceterria Rovtaiv, Primal Scream groupe précurseur de la fusion house rock avec son album SCREAMADELICA sorti en 1991 ou LFO qui convertissent les guitares rock en sonorités électroniques. Les premières raves voient alors le jour. Les " free parties" fleurissent aux alentours de la capitale, le plus souvent dans des forêts ou des champs puisqu' interdites par l' Etat, nous sommes alors en 1993.
Le 10 Novembre 1992, ils iront à leur première rave pour l' armistice à beaubourg, une soirée Soma d'un anglais Ridchard ainsi que sidou ( un homme de petite taille). Ils ont rapidement halluciné en voyant leur idole. A leurs yeux Andy vadarol, c'était le producteur de Screamadelika. Il passa des disques innovateurs tel que Hard flore. Ce fut tout simplement une énorme tuerie, il y avait une telle différence d'ambiance, un tel contraste là où, dans les concerts de rock, les gens dormaient, là où personne ne bougeaint. Trés vite Thomas et Guy-man passe aux consoles et commencent à créer leur premiers morceaux. Ils s'achetent un peu de materiel, sampler, platine, synthé et boite a rythme et se mettent a bidouiller leur premier morceau technoïde. DAFT PUNK est né. Ils étaient tellement fan de musique de l'histoire du rock et de ses ramifications et ils avaient bien observé comment sa se passé. Ils connaissaient l'histoire du manager qui prend tout l'argent, de la maison de disque qui utilise le groupe comme des pantins. Ils y avait un stéréotype de la maison de disque des années 80 et c'était vraiment l'ennemi... Ils venaient de la scène independante, de l'anti corporation. THOMAS venait de passer son bac, il était en fac et étudiait la sociologie, la linguistique et l'ethnologie, il pensait s'orientait vers le cinema. GUY-MANUEL venait aussi de passer son bac, il se lancait dans l'illustration. Ils faisaient de la musique le week end uniquement parce qu'il s'amusaient, ils étaient encore dans cet esprit radical, indé.

La naissance des DAFT PUNK

En 1993 une rave géante a lieu à Eurodisney. Thomas et Guy-manuel y assistent et rencontrent les fondateurs électronique du label écossais Soma qui ne sont autre que STUART McMILLAN et ORDE MEIKL, qui sont tout simplement les deux musiciens du groupe SLAM , Thomas décide qu'il faut faire quelque chose avec ces spécialistes de la house music. Ils réussissent donc à leur filer une cassette par l'intermédiaire d'un ami Serge Nicolas (qui maintenant s'occupe des soirées paradise massage), aux fondateurs du label . C' était une cassette de New Wave ( nouvelle vague ).Mais ils avaient cette volonté de faire quelque chose en dehors du systéme d' être anti-corporation, anti-maison de disque... c' est pourquoi ils ont choisi un petit label. Les fondateurs ont aimé, ils ont donc proposé de faire d' autres morceaux. Les deux amis d' enfance signent donc avec Soma qui accepte alors de présser en vinyl " Alive" et "New wave". 2000 exemplaires sont ecoulés en 1994... C' est ainsi que débute la surprenante aventure des DAFT PUNK. DAFT PUNK est plus un projet qu'un groupe de deux personnes...

La réussite

Le 1er avril 1994 une soirée est organisée à paris du nom de ALIVE, c' est la toute premiere fois que les daft punk sont sur scene accompagné de SVEN LOVE et SERGE NICOLAS pour la sortie de ALIVE sur soma records .La réaction du public aux morceaux est exellente, les DJs de la planète commencent à passer les disques lors de leurs mixes. L' année suivante, deux nouveaux morceaux voient le jour : " da funk " et " rollin' & scratchin' ". C'est un carton phénomenal, tous les DJs craquent pour "Da funk"sortie en mai 1995 sur soma records, morceaux hybride sur lequel flotte une impresion de générique télé américain. Les grosses maisons de disques tentent alors d' approcher les Daft pour signer le tube, mais le duo restent trés méfiant.l' interêt musical des Daft punk, ce n'est pas seulement la facilité de basculer du rock à la techno, de produire le glissement d' un style de music à un autre, mais tout simplement une ouverture d' esprit sans limite. Ils ont compris que la techno n'avait aucune frontière car on peut aller chercher des samples ( partie d'un morceau qui n'excède pas 10 secondes et qui peut etre jouer dans un morceau nouveau soit en boucle soit par moment) toujours plus disco, rock ou groovy. C'est après avoir joué a MANCHESTER dans le cadre du festival " in the city" qu'ils se sont fait approché par toutes les major et ils trouvaient ça bizarre... Il était hors de question de signer avec une structure ou avec un directeur artistique qui leur diraient quoi faire, ces major sont devenu de plus en plus insistante, elles croyaient qu'ils faisaient monté les encheres, qu'ils étaient là pour réaliser un hold-up s'en mettre pleins les poches avec les avances... alors qu'ils voyaient bien que les groupes qui avaient fait ça étaient ensuite pieds et mains liés à la maison de disque, ça ne les a jamais interressé de faire de la musique leur métier : c'était à leur conditions ou rien. Et c'est là que l'aide de Daniel Vangarde ( le père de Thomas ) devient précieuse. Daniel Vangarde c'est avant tout le fondateur du label de disque Vangarde et le producteur de D.I.S.C.O le tube du groupe OTTAWAN ainsi que des tubes variétés de la compagnie créole et de Schella. Question marcketing il connait la musique. Il a donc sans doute une grande responsabilité dans la manière incroyable qu' on les daft ont de se promouvoir et de mettre toutes les chances de leur côté pour réussir commercialement. Le père de THOMAS comprend parfaitement la situation, et leur expose bien les risques encourrus... Ils peuvent donc prendre les décisions en parfaites connaisances de cause, ils ont été priviligié par rapport à d'autres musiciens pour s'etre fait expliqué ainsi les rouages de l'industrie, c'est pour cette raison qu'ils deviendront producteur indépendant de leur musique, qu'ils payeront tout du studio au clip : c'est celui qui finance l'art qui en possède le controle. Avisé et conseillé, le duo crée son propre label : DAFT TRAX qui deviendra ensuite DAFT LIFE LIMITED. Les DAFT se lance dans une tournée anglaise et s'impose comme l'un des rare groupe techno a convaincre sur scène, capable de foutre le feu a n'importe quel club, de retourner n'importe quelle salle de concert. Impressionnés par ces deux frenchies, les CHEMICAL BROTHERS les invitent a assurer leur premiere partie et en profite pour leur confié un remix de leur single LIFE IS SWEET, Aprés un concert mémorable au Transmusical de rennes en décembre 1995. C'est donc lorsqu'ils ont concocter le remix des Chemical Brothers ( un morceau de leur première album ) qu'ils ont été approché. Les daft Punk rencontrèrent beaucoup de gens de chez VIRGIN ( dont Maya ) et l'éventualité de faire un album fût enfin aborder alors qu'ils n'avaient jamais pensé à en faire un de la même façon qu'ils n'avaient jamais pensé faire de la musique de façon professionelle, ils n'avaient pas envisagé cette album, c'est la raison pour laquelle ils l'ont intitulé "HOMEWORK" ( devoirs )

la signature avec VIRGIN

Mais les deux compères nous ont préparé une dernière surprise avant de prendre leur retraite provisoire, le maxi anonyme INDO SILVER CLUB (les daft ont demandé que leur nom n'apparaisse pas sur la pochette. Leur dernier sur le label SOMA sort début 1996. IIs travaillent leur album et trouve même le temps de réaliser quelque remix comme I-CUBE, GABRIELLE ou IANPOOLEY et de monter leur label respectif. THOMAS sort son label ROULE sur lequel il sort deux maxi solo ( TRAX ON DA ROCK et SPINAL SCRATCH) tandis que GUY-MAN crée CRYDAMOURE
Les Daft Punk passent alors un accord avec la maison de disque qui leur laisse le plus de liberté: VIRGIN. Ils veulent faire les choses a leurs manières , ils veulent bien tout financer eux-même (c'est le prix a payer ) pour avoir ce contrôle, sinon ils ne l' auraient pas fait avec eux et seraient restés indépendant. les DAFT ont l'embarra du choix question maison de disque . Il est vrai que VIRGIN a compris bien mieux que ses concurrentes européenes l'interêt de la diversification en créant à l'intérieur même de l'entreprise d' autres labels: Delabel, Sources et Labels.Ce sont ces labels qui sont à l'orirgine du succés d' artistes français ou Européens comme AIR, I AM ou MOBY.
Une fois le contrat passé avec Virgin, les Daft Punk préparent leur premier album après 4 mois d'enregistrement qui sortira le 10 Janvier 97 sur daft trax/virgin. L' album a été réalisé de façon un peu à la maison, avec du bricolage... Le fait d' avoir vendu autant d' album fût une vraie grande surprise.

La consécration avec HOMEWORK

A l'occasion de la sortie de l'album, Da funk ressort sur cd , cette fois accompagné d'un autre morceau intitulé "music" que l'on retrouve aussi sur la compilation " sourcelab 2" qui réunit la crème de la scène electronique française. Le succés de Da funk propulse en quelques semaines les Daft au sommet des Charts et des Hit parades. Ils envoient bien sur leur disque au gens qu'ils aiment, respectent et admirent. Ainsi M.D du groupe hip hop BEASTIE BOYS reçoit le fameux cd et le fait écouter à son ami SPIKE JONZE, réalisateur du clip à succés "sabotage" du trio californien. SPIKE craque pour le morceaux et se propose pour réaliser le clip de DA FUNK. Comblé les DAFT lui donnent carte blanche avec son homme a tête de chien. Ils ont vu les choses en grand pour le clip on se croirait presque dans le tournage de THRILLERS, par la suite chaque clip sera construit comme un mini film destiné à être diffusé partout dans le monde, ils ne se contentent pas de faire de la musique mais ils s'impliquent aussi dans le choix des réalisateurs, le côté visuel est aussi important que le disque... La musique est le centre de ce qu'ils font et tout ce qu'il y a autour se combinent avec elle... Le clip da funk débarque sur les écrans de MTV et les ventes s'envolent. Les tubes s' enchainent avec AROUND THE WORLD sortie le 16 mai 1997 et devient le tube de l' été 97 et le clip signé MICHEL GONDRY ( connu pour ces video pour BJÖRK ) et une chorégraphie signé BLANCA LI, les tubes s'enchaînent, BURNIN' et son vidéoclip tournée par SEB JANIAK où l'on insiste à un remake de LA TOUR INFERNALE, le célèbre film catastrophe de J .GUILLERMIN en 1974, devient lui aussi le chouchou de MTV. Le 23 janvier 1998, REVOLUTION 909 sort en single et marche également très fort. Le clip est signé ROMAN COPPOLA, fils du célèbre cinéaste américain FRANCIS FORD COPPOLA qu'ils avaient reperé dans un clip qu'il avait réalisé pour le groupe anglais MANSUN . Avec les DAFT PUNK , il voulait faire un clip plus pédagogique, et faire réagir. Au depart c'était à propos de ce qui se passe sur internet : comment faire une bombe ? et puis sa devit sur " comment faire de la sauce tomate ? Comme REVOLUTION 909 était le seul morceau de l'album avec une sorte de mini-message ils s'en sont servi dans ce contexte Il raconte l'histoire d'une tomate, de son état de graine sous terre à l'arrivée dans la cuisine d'une maman préparant les spaghettis bolognaises de son fiston policier de profession qui ira ensuite arrêter une jeune fille dans une fête illégal des bas fond de la ville,Ca part d'une soirée avec les flics et tout ça mais ils ne voulaient pas faire 4 minutes la dessus, c'est pourquoi sa devient un documentaire sur la sauce tomate... c'est inattendu : une histoire simple et visuellement très efficace qui vaut au DAFT PUNK de se faire remarquer, . Car les DAFT PUNK ont compris une chose, l'image est aujourd'hui presque aussi importante que la musique, enfants élèvés au clips de MICHAEL JACKSON, les DAFT PUNK ont compris qu'il était important d'investir dans de beaux clips pour transformer un simple morceaux en méga tube par l'intermédiaire de la télévision. D'ailleur le duo décide de ne pas montrer son visage au média préférant metttre en avant un univers, une attitude plutôt que leur personne. Certains media parlent alors d'un choix proche de l'esprit techno qui consiste à laisser place à la musique, Le DJ étant seulement le passeur. Les ventes d' HOMEWORK dépasse les 2 millions d' exemplaires et les Daft enchainent les apparitions dans les festivals. Ils sont salués inanimement et sont salués par la critique internationale qui voient en eux le renouveau de la musique française à l'étranger, eux s'en défendent et déclarent ne pas se sentir français spécifiquement mais citoyens du monde.

La tournée

Il faut savoir qu'une tournée mondiale avec 40 dates dont birmingham, paris, haley , new york... c'était la premiere fois qu'un groupe qui repose si peu sur une équation sur laquel est fondée la musique c'est à dire ce culte de la personnalité ( les posters dans la chambre des kids) leur objectif etaient de ne pas encouragé le rapport avec les fan il font les chose avec un peu de recul en evitant de créer une hiérarchie et là brutalement c'est la tournée qui les a inscrit dans une espèce de tournant, ils se sont beaucoup amusés , ils ont fait 40 a 50 dates dans de trés bonnes conditions à la suite de l' album et avant ils avaient 50 à 60 dates, cela fait donc une centaines de dates, beaucoup de rave a l'époque, c'était un melange de public de club, de public rock et du public alternatif, un public qui achète le disque et des gens qui écoutent la radio. Cétait un moyen de partager la musique avec ceux qui ne sont pas forcément au courant... c'est la raison pour laquelle, il y avait un DJ avant ou aprés. Ils ont pris six mois avant la tournée à s'occuper du live, a faire la production a faire la musique. ça a été une aventure trés marrante et amusante, c'était vraiment different de la création des morceaux.. Ils ont eu l'occasion de voyager et de se rendre compte que la musique electronique dépassait les frontières, que ce n'était pas quelque chose de localiser en france à paris à londres à berlin mais que sa depassait vraiment ce cadre. C'était vraiment une surprise de rencontrer le public, les gens comme ça. Ils voient tous ce qu'ils font comme des experiences qui se suivent et qui ne se ressemblent. Et c'est vrai que cela a été une bonne experience. Cette tournée a un peu influencé pour la suite les productions.

les remix des DAFT PUNK

Mais les DAFT PUNK , s' ils utilisent un materiel dit electronique ne sont pas vraiment des DJs. Tout d'abord parce qu'ils créaient la musique là ou un DJ la passe et la mix, ensuite parce qu'is ne sont pas de fervents adeptes du remixage. Ils refusent d'ailleur systématiquement lorsqu'ont leur demande et remixé quelques rares morceaux dit " underground" ( des morceaux qui ne passent que dans les boites de nuit ou dans un milieu de connaisseur. C'est le cas pour DISCO CUBIZM, titre de I-CUBE, artiste de musique electronique de la scène parisienne. LES DAFT PUNK aiment ce morceau qu'ils remixent et passent durant des semaines pendant leur mix. Ils ont retravaillé ce morceau pour mieux l'integrer dans leur univers sonore. Idem pour le MOTHERSHIP RECONNECTION de SCOTT GROOVES,sorti le 8 février 1999 ( SOMA RECORDS ), une fois passé entre les mains des DAFT, le morceau devient un énorme tube et passe qur toutes les radios.

la masquarade

Le fait que les DAFT PUNK cachent leur visage les poussent à créer eux-même l'image qu'ils veulent donner aux medias. Ainsi avec DAFT ART ( une section du label ) ils inventent des images avec des images flouées, masquée, peintes etc... Lorsqu'ils ont un stock conséquents d'image ils distillent certaines d'entres elles dans les magazines qui sont bien sûr demandeurs de ces images créees spécialement pour eux. Le duo réalise ainsi une action marcketing rondement menée toute en controlant de près leur images.

Le management

Au coeur de la DAFT HOUSE, leur studio et bureaux situé a Montmartre, THOMAS ET GUY-MAN s'entourent d'une équipe solide. Ils choisissent GILDAS LOAEC pour s'occuper des labels DAFT TRAX, ROULÈ et SCRATCHÈ. Mais c'est surtout avec un jeunse garçon du nom de PEDRO WINTER que les daft punk vont encore une fois réussir un challenge. PEDRO WINTER devient le manager du groupe avec son look américain ( casquette, t-shirt aux énormes logo, grosses basquettes) PEDRO WINTER est le seul visage qui représente le groupe a l'exterieur. Son attitude sympa et branchée le rend sympathique auprès de la presse bien plus qu'un simple manager, il repond aux interview donne son avis sur les porductions musicales, conseille le duo mais aussi les patrons de VIRGIN quant aux signature de tel ou de tel artiste. Il est également DJ et passe bien sur des disque des DAFT PUNK à chacune de ses apparitions aux platines. Une situation privilégié puisque PEDRO WINTER est payé par les boites de nuit ou les sponsors pour venir passer des disques et faire également simultanément la promotion du groupe qu'il manage, grâce a lui les daft punk n'ont plus besoin d'aller mixer dans les soirées is peuvent consacrer leur temps à créer de nouveaux morceaux et à inventer de nouveaux concepts. Mais ils organisent quelques rares soirées privées comme le "DAFT CLUB" au QUEEN, avec ROY DAVIS JR et ROMANTHONY le 15 avril 1998.

Stardust

Alors entre les deux albums, il y a eu de petit projet solo dont le plus flagrant se déroulera l' été 98. Cette année un nouveau tube cartonne, mais cette fois -ci ce n'était pas prévu. Il s'agit d'une collaboration de THOMAS BANGALTER avec ses amis depuis toujours, ALAN "BRAXE" QUEME, et BENJAMIN " DIAMOND" COHEN sous le pseudo STARDUST. Ils s'entendaient bien et voulaient faire un morceau comme ça à l'occasion d'une rencontre, cela c'est fait de façon très simple et ils sont arrivés avec ce morceau, avec 50 vinyls à la WINTER MUSIC CONFERENCE. Et de façon trés surprenante, il y eu une sorte d'explosion musicale, ce fut un morceau qui depassa tout. C'est pourquoi il enregistre le morceau pour le label ROULÈ de THOMAS: MUSIC SOUNDS BETTER WITH YOU et sort ainsi en vinyl exclusivement et est envoyé aux DJs des quatres coin de la planête. Résultat : à chaque passage du morceau dans une soirée c'est l' émeute ! Face au succès du titre le morceau est transformé au format CD et sort partout en mai 1998. Plusieurs millions d'exemplaires s' écoulent ainsi et STARDUST devient la sensation de l'année. Le fulgurent succés de STARDUST va définitivement changer le paysage musical français. Et c'est ça qui marque la carrière des DAFT PUNK, c'est une suite de bonnes surprise et d'évènement surprenants un peu comme si tout ce qui contre pied finalement c'est la composante qui fait que ça marche. C'est d'essayer de ne pas rester dans la même direction. Aprés HOMEWORK, STARDUST c'était un single, il y avait ce coté amusant d'un groupe qui fait un seul morceau et tube. C'est pourquoi THOMAS décide que l'aventure doit s'arrêter là et le groupe se sépare.

les collaborations

THOMAS ne s arréte pas la et collaborera sur un morceau de l'album de bob sinclar GYM TONIC avec un sample de jane fonda.THOMAS BANGALTER est l'auteur de ce carton du moment, BOB SINCLAR en profite bien puisqu'il le sortira en single (le maître donnerait -il un coup de pouce au nouveau venu pour le lancer ?)
Les DAFT PUNK n'oublient pas leurs fans et sortent un dvd, ce sont les premier a exploité a fond les possibilités du support en termes d'interactivité ( c'est normal ils ont entierement produit le dvd) : le DVD D.A.F.T a story about Dog, Androïds, Firemen and Tomatoes, qu'ils mettront un an à finaliser.
Les DAFT PUNK sont attendus et surveillés en cette année 2000. THOMAS BANGALTER brouille les piste en sortant sur son label ROULÈ un morceau avec DJ FALCON ( membre de la famille d'ALAN BRAXE) : TOGETHER qui devient un gros tube dans les discothèque mais ne sort pas en format cd.

La sortie de DISCOVERY

Puis fin 2000 sort le premier extrait du nouvel album : OME MORE TIME. Surprise général et confusion parmis les critiques qui ne reconnaissent pas la pâte des DAFT PUNK mais plutôt un morceau proche du succés de CHER ( parfaitement ridicule ) :
Aprés HOMEWORK, ils n'avaient pas envie de faire ROLLIN' & SCRATCHIN' 2, ROCK N' ROLL 2 ou DA FUNK 2 :Même si ils cautionnent cette musique ils avaient envie de faire quelque chose de différent. Ils ont mis deux fois plus de temps que pour HOMEWORK pour la simple raison que dans le premier album c'était des morceaux de 10 minutes avec une boucle alors que dans DISCOVERY se sont des titres de trois minutes avec 40 boucles donc même avec un equipement similaire, ils ont été plus long en termes de finition de travail et de précision, dans le même home studio... à la difference qu'ils ont acheté des vieilles guitares, des vieux synthé qu'ils ont incorporé dans l'album. C'est pourquoi un an aprés la sortie de HOMEWORK ils ont réflechi quelle serait la motivation pour faire ce disque pas basé sur le dancefloor... Sous quel angle pouvaient ils le faire? Ils se sont trouvés vraiment interéssé pour raconter une histoire, que faire un album narratif pourrait être bien. Un album ou les morceaux raconteraient une histoire dans l'ordre. Ils ont donc commencé par deux morceaux: ONE MORE TIME ( premier morceau de l'album) et TOO LONG ( dernier morceau de l'album) avec comme chanteur ROMANTHONY et on travaillé avec CEDRIC HERVET qui était dans leur premier groupe DARLIN' ils ont commencé à écrire l'histoire et la musique en même temps. Au fur et à mesure que l'histoire s'écrivait ils se rendaient compte que c'était le dessin animé qui serait le meilleur medium pour raconter cette histoire. Ils ont developpé cette derniere d'autant plus naïve et simple. Musicalement les sonorités étaient rétro, prochent de leurs enfances avec BUGGLES, SUPERTRAMP, VIDEO KILLS RED STAR, tout allait vers un retour à l'enfance vers leurs sensations de perceptions de la musique sans se soucier du bon ou du mauvais gout, lorsque l'on aime écouter les guitares de ACDC on ne regarde pas les copains pour voir si c'est branché. C'est vrai qu'à ce moment là, THOMAS, GUY-MAN et CEDRIC se sont demandés: " qu'est qui nous a profondément marqué comme dessin animé?", ils n' étaient pas fanatiques mais ils se sont souvenu comme d'un truc qui les a marqué: c'était ALBATOR. Ils se sont donc dit que se serait bien de travailler avec LEIJI MATSUMOTO, si il pouvait mettre en image leur univers. C'était un projet interéssant encore une fois, ce n'était pas partit pris, rien n'était gagné. Pour en revenir a ONE MORE TIME, malgrè l' etonnement de la part des médias, le single est un énorme tube et se vend à des millions d'exemplaires dans le monde.

transformation technoïde

Nouveau stratagème : Avec DISCOVERY, fini les hommes à tête de chien, les images truquées et place aux robots Les DAFT se font construire sur mesure des casques de robot dessinés par les graphistes français ALEX & MARTIN qui seront ensuite réalisé par TONY GARDNER spécialiste des effets speciaux à hollywood..Le duo porte des casques aux allures de STARWARS pour pouvoir se montrer sans qu'on voit leur visage, c'est réussi tout le monde les remarque, et les magazines aprés hesitation les invitent à poser sur leur couvertures deguisés en robots comme pour le magasine anglais THE FACE ( février 2001) ou l'on nous présente les nouveaux DAFT PUNK photographiés par LUIS SANCHIS. Pour la premiere fois, ils font quelques rares apparitions à la télévision. Au fil des interviews THOMAS et GUY-MAN inventent toutes une histoire autour de leur robot technoïde : Ils vivent à ROBOT VILLE, un endroit ou la musique n'est pas la chose la plus importante, ils sont la pour s'amuser en faisant de la bonne musique, mais ils ne font des choses que dans lesquelles ils croient, et ils seront toujours comme ça, ils se foutent de la célébrité ils veulent juste vivre une vie normal comme n'importe quel robot dans n'importe quelle ville de robot.

DISCOVERY...

L'album parait quelques mois plus tard au printemps 2001: DISCOVERY déconcerte rapidement les médias, ce qui est normal puisque les DAFT PUNK n'ont pas voulu f aire marche arrière : en mars 2001, les DAFT présente leur album aux planetarium du palais de la découverte à Paris, l'album sortira quelques jours plus tards ainsi que le single AERODYNAMIC : DISCOVERY n'est pas la répetition de HOMEWORK, c'est un album beaucoup plus pop et commercial. Là où HOMEWORK avait surpri avec un son nouveau et un modernisme éclatant, DISCOVERY est bourée de référence musicales des années 70/80, definitivement post moderne. Les DAFT investissent parallèlement à la sortie de l'album sur internet en créant le DAFT CLUB sîte ne fonctionnant qu'avec une carte personnelle situé dans le coffret du cd DISCOVERY, un concept avant-gardiste. Sur ce sîte les DAFT PUNK promettent des versions exclusives et bien d'autres choses encore. Ils auront l'ingénieuse idée de sortir les remix fait sur ce site sur un cd " DAFT CLUB" qui sortira paralellement au DVD INTERSTELLA 5555. Les médias s'emballent et fonce sur la nouveauté, des couvertures de magazines aux émissions spéciales, ils sont partout... DISCOVERY marque l'année 2001 et se vend à plus de 2.5 millions d'exemplaires en l'espace d'un an. les tubes s' enchainent avec AERODYNAMIC, DIGITAL LOVE, HARDER BETTER FASTER STRONGER ( sorti en septembre 2001 ), même si aucun de ces singles ne se vendent autant que ONE MORE TIME, ils réussissent néanmois à soutenir un album riche en directions. Pour les vidéo clips, LEIJI MATSUMOTO ( la papa d'ALBATOR ) devait prendre en charge les 4 clips ( les 4 singles ) très vite dès ses premieres esquisses, la confrontation de leur monde respectif semble fonctionner et au final il réalisera la totalité des 14 titres de l'album DISCOVERY qui donnera lieu finalement à un long métrage d'animation du nom de INTERSTELLA 5555. LEIJI MATSUMOTO les a reçu chaleureusement au japon, chez lui. C'est un vieu barbu , comme un vieu sage, c'est exactement quelqu'un de très simple, de très attachant super sympa avec eux. Ils sont arrivés, ils l'ont rencontré et il les a receuilli chez lui, c'est vrai qu'il faisait froid. Sa femme leur a préparé a manger ( gelée de pêche au thé ) puis ils ont ecouté l'album ensemble solanelement comme ça autour d'une table. A l'écoute de la musique , comme il est trés poétique, des images lui venaient à l'esprit, il leur sortait des impressions comme ça super cosmique et en une heure d'écoute il a beaucoup aimé et il a été trés enthousiaste . Il a rejoint leur equipage aussitot, ils étaient enfin prêt a decoller dans son univers intergalactique et baroque. Après une rencontre avec son collaborateur SHINJI SHIMIZU déja producteur de la série ALBATOR chez toeï animation, (société de production mythique CANDY, GOLDORAK ) ce dernier constitue l' équipe qui sera dirigé pas le réalisateur KAZUISA TAKENOUSHI. Nous sommes en octobre 2000 et la production de l'animation peut enfin commencer, et s' achevera aprés 28 mois de travail acharné de nombreux aller-retour PARIS-TOKYO et d'innombrables E-mail echangés avec leur ami SPIKE SUGIYAMA, la seule personne de l' équipe parlant le japonais et l'anglais. assurant la communication et toute la traduction nécéssaire à une telle collaboration artistique entre nos deux cultures differentes. Le projet est alors suivi par les DAFT pendant deux ans, de l'écriture au montage final. Le film sera présenté au festival de cannes le 28 mai 2003, le film venait tout juste d'être fini trois jour avant la projection a cannes. Ils ont été trés anxieux ( c'est lors de l'avant premiere a PARIS au Cinema UGC bercy que je les ai enfin rencontré... c' était un des plus beau jour de ma vie... j'étais peint en bleu de la tête au pied comme les perso du fameux film..) En tout, les deux albums comptabiliseront 5 millions d' albums vendu dans le monde

IRREVERSIBLE...

THOMAS riche de l'experience INTERSTELLA, signera la B.O du film choc de GASPARD NOE : IRREVERSIBLE qui sera présenté au festival de cannes en 2002. Au début GASPARD NOE ne pensait pas proposé a quelqu'un de composé la B.O mais plutot de reprendre des chansons du domaines publiques ,musique de maître ou du michel sardou, il ne savait pas très bien ce qu'il allait prendre puis il s'est demandé ce qu'il aimait comme musique, et il s'est dit qu'il aimerait bien comme musique les DAFT PUNK ou THOMAS BANGALTER puisqu'on lui avait filé des musique de son label ROULE. Et au moment ou il y a eu un premier bout a bout du film avec la sequence du club gay, il a apellé THOMAS et il lui a demandé si il pouvait eventuellement passé le voir et si sa l' amuserait de composé la musique de cette séquence, en lui précisant que ce n'était absolument pas dans le genre de ce qu'il faisait d'habitude, THOMAS a accepté puisqu'il était amusé de changer de registre. Il y a des trucs " gentils" dans les DAFT PUNK mais il y a aussi cette musique stridente, un peu flippante, avec des beats ou des sons que t'as l'impressions qu'on te plante des aiguilles dans les oreilles. Ils ont ces deux côtés, peut être que celui qui est le plus comercialisé c'est le côté robot mais les DAFT aiment passé d'un extrême a l'autre... Avec la B.O d'IRREVERSIBLE on est bien loin des personnages gentils d' INTERSTELLA 5555.

THOMAS et le 113 foutent la merde

THOMAS collabore avec le 113 qui cherchait un vocodeur pour leur morceau "113 fout la merde". DJ MEHDI travaillait sur ce projet et étant un ami de THOMAS a contacté celui ci. Aprés l'avoir appellé THOMAS vient au bout de deux heures et s'installle avec son vocodeur le même utilisé dans AROUND THE WORLD. Tout cela c'est passé aussi simplement que ça. Le morceau c'est bien passé parce qu'il y avait une bonne ambiance, THOMAS n'est pas intouchable il n'a pas la grosse tête tout comme GUY-MAN. Le 113 appréciera cette demarche en sachant que les DAFT PUNK ont refusé de travaillé avec MADONNA qui les avait contacté pour faire des remix et d'autres stars de la pop. Même BRITHNEY SPEARS a tenu a les rencontrer en personne, ils l'ont acceuilli chez eux avec un verre de coca, c'était une rencontre très simple, tout comme JANET JACKSON les a invité a NEW YORK. Pour les DAFT produire ou remixer n'est pas une priorité. C'est pourquoi c'est souvent l'effet inverse qui se produit, leurs titres sont repris et remixer.

ALIVE 1997

Le 2 octobre 2001 le duo sort enfin son premier album live enregistré à BIRMINGHAM intitulé ALIVE 97 en référence à leurs premiers morceaux qui devient rapidement l'accéssoire indispensable de tout fans des DAFT PUNK qui se respectent. En décembre 2001, Les DAFT PUNK participent exceptionellement en tant que DJ à une soirée caricative en faveur de l'afghanistan à " LA FABRIC " boîte de nuit londonienne :autres participants MASSIVE ATTACK, FATBOY SLIM, GORILLAZ...

CRYDAMOURE

En février 2002, GUY-MAN sort enfin sa compilation WAVES dont le label est CRYDAMOURE et VIRGIN. CRYDAMOURE qui n'est autre que le label de GUY-MAN. on retrouvera une soirée CRYDAMOUR pour le lancement de la compil au REX CLUB avec SEDA, THE BUFFALO BUNCH et THE ETERNALS ainsi que RICO. GUY-MAN sortira ensuite en 2003 WAVES II avec entre autre CRYDAJAM, ARCHIGRAM et le KNIGHT CLUB

LE DAFT ART

THOMAS et GUY-MAN ont crée un univers avec pochette de CD, clip, film, dvd, remix, projet underground sur leur label respectif. Dans ce monde parallele, is s'amusent a brouiller les pistes avec leurs images, tout le monde les a vu mais au fond personne ne connait leur vrai visage, pourtant bien avant d'enfiler leur panoplie de robot, les daft acceptent de faire quelques photos, mais il s'agit en fait de photos trafiquées, créees de toutes pièces dans leur studio le DAFT ART.

Humain aprés tout

Il faudra attendre 5 ans avant de voir sortir le troisième opus du célèbre duo français puisque HUMAN AFTER ALL ne sortira que le 13 mars 2005. Un retour aux sources cependant avec un gout trés noir et lugubre. Un disque frénétique qui a beaucoup de choses a dire par lui même, taillé pour la scène son rock mutant et sanguin va enervé plus d'un puriste mais balisera sans doute comme pour les deux premiers albums les grandes lignes de la musique a venir... c'est pourquoi les daft feront qu'une seule declaration publique: notre album parle de lui même.Avec ce troisième album studio ils reviennent avec un son plus dur, plus dans l'esprit de HOMEWORK. L'univers qu'ils denoncent dans cet album est celui du STAR SYSTEM, des MEDIA et de la TELEVISION. Avec HUMAN AFTER ALL les DAFT PUNK veulent donner un côté plus humain a leur musique mais aussi plus radicale: Le mot d'ordre est aucune interview, aucun concert, leur seul media est leur clip, comme si ils voulaient cassé la machine DAFT PUNK. Mais les DAFT se ne sont pas des machines, ils essayent de garder la même sincerité, la même integrité artistique depuis le debut d'après des experiences personnelles, des experiences de vie, des voyages au japon, se changer en robot aux states dans les studio d'effets speciaux.

un univers de robot

Leur succés mondiale, ils le doivent à leur musique, à leur univers de robot... Mais aussi a leur fan, il y a eu le DAFT CLUB avec DISCOVERY , Ils ont su seduire le public., Ils veulent toujours être à la pointe de la technologie, cela sera un demi succés et le site durera deux ans. Les DAFT declineront enfin une marque de produits derivés, des figurines qui sortent tout droit de leur univers. Les DAFT étant eux meme des collectionneurs de vinyl, cd... de tout ce qui appartient a leur génération en musique c'est un peu un phénomène depuis quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Biographie Daft Punk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daftworld :: À propos :: Qui sont les Daft Punk?-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit